[B.A.] Balmung Alliance

Les Lunettes Gunnard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Lunettes Gunnard

Message par sid0ri le Mer 30 Mar - 10:39

Test Gunnar Paralex Onyx – Lunettes Gaming



Présentation
Gunnar est une marque américaine proposant toute une gamme de lunettes destinées à divers usages : bureautique, lunettes de soleil, lunettes 3D ou lunettes gaming. La paire testée ici appartient à cette dernière catégorie, dite « Advanced gaming eyewear ». La marque met en avant les technologies employées pour leurs lunettes ainsi que la qualité de leurs verres : Gunnar les fabrique directement pour ses différentes gammes, alors que c’est l’excellente marque suisse Carl Zeiss qui fabrique les verres pour les lunettes faites « à votre vue », option proposée par la marque.


Mais en soit, des lunettes gaming, à quoi ça sert exactement ?
Pour reprendre les arguments publicitaires mis en avant, leur rôle premier est de limiter le syndrome de fatigue oculaire. Quel joueur n’a jamais connu après quelques heures de jeux cette sensation d’yeux tout secs, qui brûlent, qui piquent, accompagnée bien souvent de maux de têtes ? Ces lunettes nous sont présentées comme la solution à ce problème.

Portant depuis de longues années des lunettes contre la fatigue oculaire justement, sans correction, je pense donc avoir été le « cobaye » idéal pour ce test : ces Gunnar Paralex Onyx ont donc remplacé mes lunettes classiques pendant ces longues heures de jeux.

Autre caractéristique citée, la technologie de lentille I-AMP censée augmenter les contrastes afin de donner une « meilleure précision » (?) et affiner les détails, en plus de limiter l’éblouissement de l’écran.


Déballage

Le packaging est plutôt sobre et épuré, ajoutant encore à l’impression d’avoir entre les mains un objet haut de gamme. Le carton d’emballage s’ouvre tel un présentoir, nous découvrant la paire de Gunnar Paralex Onyx disposée dessus. Seuls accessoires fournis : un étui en tissu microfibre blanc pour ranger et nettoyer les lunettes ainsi qu’une courte notice détaillant les caractéristiques du produit. Un étui rigide plus protecteur aurait été le bienvenu, surtout pour les joueurs nomades allant faire des parties à droite à gauche, mais l’addition s’en serait tout de suite fait sentir. La forme plutôt classique des lunettes vous permettra de leur trouver un étui compatible sans trop de mal si vous y tenez vraiment.


Conception et ergonomie

Il faut bien l’avouer : les Gunnar Paralex Onyx sont vraiment une réussite, aussi bien au niveau esthétique que technique !

Entièrement faites d’un bel acier noir chromé, donnant une réelle impression de solidité, ces lunettes devraient plaire à une grande majorité de joueurs. Les verres jaunes sont très fins, les coussinets en silicones reposant sur le nez sont très doux et les branches ultra plates et évidées au centre donnent vraiment un look moderne à l’ensemble.

En plus de leur réelle légèreté (20 gr) nous faisant vite oublier leur présence, les deux tiers des branches sont recouverts de plastique gris transparent adoucissant en plus le contact sur le côté de la tête. Leur grande finesse permet le port d’un casque audio sans la moindre douleur ou gêne (même un circum-aural) : on voit que l’objet a été étudié pour les gamers. Sur l’articulation des branches, on retrouve le sigle de Gunnar, une lettre « G » sur fond de métal argenté, ainsi que les informations du modèle à l’intérieur des branches : ça fait très « lunettes de marques haut de gamme ».

En bref, d’un point de vue conception et ergonomie, les Gunnar Paralex Onyx remplissent parfaitement leur contrat : esthétiques et confortables, elles ne devraient décevoir personne sur ces points là.


Bilan à l’usage
Maintenant que nous avons fait connaissance avec ces lunettes, nous voici enfin à la partie nous intéressant le plus finalement : honorent-elles toutes les promesses qu’on nous a faites ?

Pour être honnête, mon avis sur l’efficacité de ces lunettes est assez mitigé : ayant joué avec pendant 15 jours, sur bon nombres de genres de jeux, sur PC, PS3 et PS Vita, j’avoue que les résultats obtenus sont plutôt durs à « quantifier ». C’est la première fois que je teste des lunettes de jeu, et soit mon manque d’expérience en ce domaine joue contre moi, soit les résultats sont moins flagrants que ce qui était annoncé. Dans le doute, j’ai sollicité un collègue gamer sur PC (merci Fabrice !) pour avoir également son ressenti et un deuxième point de vue.

J’irai des critères les plus négatifs pour aller vers les meilleurs.

Les Gunnar Paralex Onyx sont censées augmenter les contrastes, rendre l’image plus précise et diminuer l’éblouissement. Les verres teintés jaunes existent depuis bien longtemps pour diverses disciplines d’extérieur (notamment le ski) ou pour les temps de brouillard, et leur efficacité est prouvée : filtrant une faible partie de la lumière, cette teinte jaune diminue très légèrement la luminosité en augmentant l’impression de contraste. Si c’est vrai en extérieur, c’est moins perceptible devant son écran : certes ce filtrage de luminosité réduit forcément l’éblouissement, ce qui est une bonne chose car les yeux sont épargnés, mais la perception du changement de contrastes est vraiment infime.
Le bon côté est que le rayonnement bleu, qui est encore plus présent sur les écrans LED que les autres et auquel les yeux sont extrêmement sensibles, est en très grande partie filtré : cela participe grandement à limiter l’impression d’éblouissement ou de mal aux yeux. En lisant les petites lignes de la notice, on apprend aussi que les lunettes corrigent très légèrement la dioptrie, de l’ordre de +0,2. Cette correction minuscule donne un très léger effet de grossissement aux verres, ce qui fait qu’on voit effectivement mieux les détails et contrastes.

La vraie question est au final de savoir : est-ce que cette augmentation de contraste est due à la teinte des verres ou plutôt à la correction/grossissement effectuée ? Dur de juger.

De plus cette teinte jaunâtre fausse forcément les couleurs en jeu : certes on s’y habitue très vite mais quand on les enlève, tout parait pâle et bleuâtre. On doit pouvoir limiter cet effet en jouant un peu sur le réglage des couleurs de son écran, mais c’est inévitable.

Point important à noter également, souligné par le collègue qui m’a donné un coup de main : les couleurs jaunes/orange sont beaucoup moins visibles avec les lunettes, car dans les mêmes tons que les verres. Même si ces couleurs sont plutôt peu utilisées en jeu au final, le cas s’est présenté d’un tchat in-game où le fond était orange clair et où les écritures étaient quasiment invisibles. A garder en mémoire au cas où.

Là où les Gunnar Paralex Onyx jouent bien leur rôle, c’est pour la diminution de la fatigue oculaire. Comme je l’expliquais au début, je porte des lunettes uniquement pour cela, car j’y suis très sensible, et pendant tous mes tests, j’ai complètement abandonné mes lunettes pour ne porter que les Gunnar.

Bilan : pas d’yeux qui piquent, pas de maux de tête, rien !

Alors pour l’explication technique, n’étant ni ophtalmo ni opticien, je ne saurais le dire précisément. Est-ce plutôt la couleur des verres diminuant la luminosité, cette infime correction de dioptrie ou les divers traitements du verre qui donnent ce résultat ? Ou la concordance de ces divers paramètres ?

L’important est que ça fonctionne et que nos yeux soient épargnés. Et sur ce point, ces Gunnar Paralex Onyx sont une belle réussite.


Conclusion sur les Gunnar Paralex Onyx
Les Gunnar Paralex Onyx sont un accessoire gamer plutôt inhabituel, dans le sens où aujourd’hui peu de joueurs penseraient à acheter des lunettes pour améliorer leur confort de jeu. Leur efficacité réelle contre la fatigue oculaire et leur design vraiment réussi devraient convaincre les plus sceptiques. Même si certains arguments publicitaires sont plus discutables, ceux qui pourront les essayer se feront vite une idée. Ça tombe bien car sur le site Gunnar.fr qui sera bientôt mis en ligne, en plus d’une garantie standard de 1 an, on vous proposera de retourner les lunettes sans frais si vous n’en êtes pas satisfaits au bout de 30 jours : une belle initiative à saluer.

Reste qu’à près de 75€ la paire, cet accessoire ne sera pas adopté par tous, ne serait-ce déjà que par son prix plutôt élevé. De plus, les personnes peu sensibles à la fatigue oculaire (les chanceux !) mais aussi les personnes ayant déjà des lunettes passeront leur chemin car inutiles pour elles.

Pour les autres, les yeux étant maintenant épargnés, les nuits de jeux vont pouvoir s’allonger

_________________
Pseudo Ingame : Sidori
avatar
sid0ri
Administrateur
Administrateur

Messages : 904
Date d'inscription : 02/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum